Histoire des « Arts au Cœur du Village » par Chantal Vergé

 »    Lors d’un opéra donné sur la place de la mairie où j’avais convié les artistes des Beaux-Arts de Cannes l’idée m’est venue de profiter de ce cadre idéal pour organiser une expo d’artistes.
Tous ont accepté.
La première édition a eu lieu en 2004 J’ai donc trouvé le nom des « Arts au Cœur du Village » car mon but été de réunir des artistes dans mon beau village de Tourrettes. A cette époque il n’y avait rien dans le village.
J’envoie donc un mail à tous les artistes que je connaissais, soit environ une vingtaine et contacte les artistes nombreux du pays de Fayence.
Ma première surprise a été le refus catégorique de pratiquement tous les artistes du canton argumentant :
« cela ne marchera pas, pas facile d’exposer dans le village, personne ne te suivra et de toute façon personne ne viendra ! »
Pendant ce temps l’info est diffusée sur les réseaux sociaux .
Au bout de quelque mois le nombre d’artistes voulant participer grandit.
Je décide donc de mettre en place la manifestation sur une journée, le Dimanche, et je commence à étudier le village avec un autre œil pour installer tous ces artistes.
Pendant ce temps, le nombre d’artistes intéressés par mon projet continue à grandir, grandir, pour arriver à 70 artistes de la France entière .

A ce moment, je réalise que je vais devoir résoudre de nombreux problèmes avec peu de moyens tant logistiques qu’en terme de communication .
J’avais demandé aux artistes une participation de 20€ pour la communication (j’étais encore très novice dans ce domaine).
J’ai appelé à la rescousse ma fille qui travaille dans l’événementiel pour quelques conseils très avisés.
Et l’aventure commença !
Arnaud de l’imprimerie du golf, enthousiaste, me fait des maquettes et imprime des flyers et des affiches pour un prix dérisoire car il croit dans le projet .
Tout le monde communique, mes enfants, les amis viennent m’aider, tout le monde se mobilise…
La logistique du ballet des voitures des exposants est mis en place, les lieux choisis dans le village pour exposer avec l’enthousiasme des villageois, qui prêtent leurs jardins, leurs pas-de-porte, leurs façades…
Je décide de prévoir à la fin de la journée une collation avec musique sur la place de la mairie pour remercier tous les artistes ayant participé. Je me tourne donc vers le SUPER U de Fayence qui accepte de faire un don pour l’événement.
Les artistes ont distribué les flyers et affiches dans les Alpes Maritimes, le Var et bien au-delà.
A cette époque je n’avais pas encore créé l’association, je n’avais donc aucune subvention.

Le grand jour arriva, et ce fût le deuxième week-end de Juillet .
Le veille nous avions posé les flèches et les panneaux indiquant la manifestation.
Tout se déroulera très bien, grâce au savoir-faire de ma fille et à la bonne volonté de tous.
C’était sans compter sur les aléas imprévisibles de la météo, et à la mi-journée une pluie diluvienne s’invite aux Arts au Cœur du Village.
Les villageois dans un grand élan, ouvrent leurs portes pour abriter les artistes et leurs œuvres.
Malgré ce mauvais temps les visiteurs ont répondu présents et les artistes ont adoré le village, l’ambiance, la convivialité, le partage et nous avons passé une soirée entre villageois, artistes et visiteurs très agréable.

J’ai donc créé l’association des ACV qui, en 2018, fêtera ses 14 ans. Depuis sa naissance, des artistes de toute provenance font découvrir l’art sous toutes ses formes aux visiteurs toujours plus nombreux dans notre si beau village de Tourrettes.
Au fil des années nous avons travaillé à améliorer l’organisation, la communication et le confort de tous.
Au bout de 10 ans, j’ai cédé mon bébé aux artistes du village, en espérant que Tourrettes reste un écrin pour l’art, et que les Arts au Cœur de Village perdure.

En 2006 nous avons ouvert à huit artistes l’atelier Hung’ART dans le village de Tourrettes, dans une maison de village au loyer exorbitant.
Cet atelier aurait définitivement fermé sans l’aide de notre Maire Monsieur Bouge qui nous offrit de rénover une maison communale et de nous la louer pour un loyer modique. Cela marquera le début de l’installation des multiples ateliers d’artiste du village.

Cette année 2017, je quitte l’atelier et laisse la place à d’autres artistes mais je ne vais pas arrêter de créer… C’est certain !

Voilà ma vie d’artiste en Provence…

Je remercie toutes les personnes qui ont participé à cette belle aventure et qui feront que cela continue. Merci !  »

Chantal Vergé